[ SPORT ] Football L1: Rani, il a vraiment tout compris

2 juin 2021 à 9h07 par sarah Rios

[ SPORT ] Football L1: Rani, il a vraiment tout compris

Rani Assaf, ce très cher président du Nîmes Olympique est une chance pour notre ville, notre club et le futur centre de formation. Et peut-être même pour la Fédération française de football et la Ligue professionnelle car il fera probablement progresser les règles demain en permettant à une équipe professionnelle de jouer en championnat officiel sans agrément de son centre de formation. Rani Assaf a tout compris avant tout le monde. Même les aspérités de notre territoire. En particulier celles de nos acteurs politiques et économiques, toujours fort pour les incantations, mais aux abonnés absents quand il s'agit de taper du poing sur la table. Mais diable taper pourquoi ? L'Héraultais veut offrir aux Nîmois un cadeau exceptionnel : nous faire entrer dans un nouveau monde. Celui où un club de foot n'a pas besoin de s'embarrasser des détails. Il lui suffit d'avoir des joueurs sur un terrain pour jouer à la baballe, point ! Et puis, il l'a expliqué maintes fois depuis plusieurs semaines : la situation économique fragile de la société qu'il dirige n'a plus les moyens, voilà tout. En cause, la crise sanitaire et les droits TV qui ont capoté après le scandale financier lié à Mediapro. Pour lui, impossible de continuer à financer un centre de formation agréé, d'autant plus quand on joue en Ligue 2, et alors que les recettes seront moins au rendez-vous. Ce n'est quand même pas de sa faute si on est descendu d'un étage et que l'on se retrouve dans l’antichambre de l'élite française. Rani Assaf ne peut pas être tenu responsable de tout. D'autant qu'il a mis en œuvre tout ce qu'il était possible de faire. Il a recruté un nouveau directeur sportif expérimenté, de nombreux joueurs de qualité et même un entraîneur en cours de saison après le désastreux match face au PSG, son club de coeur en tant que supporteur. Tout était franchement sur la table pour une bonne saison mais les voies des dieux du sport, c'est bien connu, sont impénétrables. Et par-dessus le marché, notre président adoré va encore mettre de l'argent pour financer le fonctionnement du club. Vous voulez quoi de plus au juste ? Un nouveau stade flambant neuf ? C'est prévu ! Avec en plus, un complexe immobilier extraordinaire tout autour. Le projet est ficelé, financé, va faire travailler des entreprises locales, embaucher du monde et offrir comme un cadeau du ciel, des rentrées fiscales à la ville de Nîmes. C'est presque indécent de se plaindre. On devrait plutôt lui ériger une statue. Avec du rouge de partout. Et des bulles, de la mousse et du vent dont il nous abreuve depuis un certain temps. Alors même si pour certains, il faudra diluer le rouge dans l'eau pour en faire de la grenadine. Ouf, on est sauvé. Elle est pas belle la vie ?


[ OBJECTIFGARD/ABDEL SAMARI ]