[ SPORT - FOOTBALL ]: OM : une semaine bouillante

25 juin 2019 à 9h18 par Patrick MONROE

RADIO CAMARGUE

Afin de préparer au mieux la clôture de l'exercice au 30 juin et la reprise de l'entraînement de lundi prochain, l'état-major olympien va avoir des journées bien remplies. Sur fond de mercato, avec l'urgence de vendre.

Du côté de la Commanderie, la semaine qui s'ouvre ne sera pas de tout repos. Si elle est le cadre de la dernière plage de vacances pour l'OM, elle se place, aussi et surtout, pour le club comme un créneau de travail incontournable avant deux échéances primordiales. Elles interviendront, coup sur coup, les 30 juin et 1er juillet : dimanche marquera la fin de l'exercice comptable en cours, lundi prochain verra le retour des Olympiens à l'entraînement. Combien seront-ils pour la rentrée des classes ? Certains auront-ils plié bagage d'ici là ? Tout semble se tenir...

Le fair-play financier, cette menace réelle

Il y a quasiment un an, le 30 juin 2018, l'OM avait bouclé le dernier exercice avec un déficit de près de 78,6 millions d'euros, d'après les documents publiés par la DNCG. Douze mois plus tard, la maison bleue et blanche devrait présenter des comptes sensiblement du même topo. L'heure est donc à la cure d'austérité, ce que n'a pas manqué de rappeler l'accord de règlement entre l'OM et l'UEFA sur le fair-play financier (lire nos éditions des 20 et 21 juin). Le club s'est engagé sur un plan de quatre saisons (2019-2023), avec pour première étape l'engagement d'afficher "un déficit maximal de 30 millions d'euros"à la clôture de l'an I du régime sec, soit au 30 juin 2020.

Pour limiter la "casse" de l'exercice en cours, déjà préparer le régime sec imposé par l'instance européenne et injecter de l'argent frais indispensable avant de lancer les manoeuvres de recrutement, l'OM n'a pas vraiment le choix : il va falloir vendre et ce, rapidement...

Et aussi Mercato OM : un accord qui change la donne

Un jeu de poker menteur

Les principales valeurs marchandes sont identifiées : Florian Thauvin, Morgan Sanson et Boubacar Kamara. Eux comme quelques autres (Ocampos, Lopez, Sakai...), que le club se résoudra à vendre en cas d'offre conséquente, peuvent-ils faire l'objet d'un assaut imminent ? C'est toute la problématique. Les éventuels clubs intéressés connaissent la position de l'OM et n'ont pas intérêt, forcément, à se précipiter. Le risque est double : à se montrer trop ferme, le club pourrait perdre le timing du 30 juin ; à être trop souple, il n'aurait pas la main sur le prix de vente...

Et aussi Mercato : l'OM et les paris gagnés

La reprise se profile

Dans ce contexte loin d'être idéal, après une saison sportive ratée, la rentrée des classes arrive à grands pas. Enrôlé seulement six jours après l'annonce du départ de Rudi Garcia, André Villas-Boas va faire ses premiers pas officiels avec le survêtement de l'OM lundi prochain. Le technicien portugais, qui prépare cette reprise, entrera ainsi dans la phase active de son intronisation, avec la réelle prise de contacts avec son groupe afin de lancer la préparation de la saison à venir.

Alors que certains auront mis les voiles en fin de contrat, de prêt ou de cycle (Rolando, Balotelli, Hubocan, Escales, Cagnon, Marasovic, Abdennour, Sari), de nombreux jeunes garniront les rangs. Ce qui leur permettra de se mettre en évidence auprès du nouveau staff, tandis que "AVB" pourra se faire une idée plus précise après avoir déjà visionné des vidéos.

À part Clinton Njie, à la CAN avec le Cameroun, et vraisemblablement Nemanja Radonjic qui a achevé hier l'Euro Espoirs avec la Serbie, les "pros" seront au rendez-vous. Pour un nouveau départ ?

[SOURCE / LA PROVENCE]