[ SPORT - FOOTBALL ] Nîmes s'incline aux Costières face à Saint-Etienne (0-1)

30 septembre 2019 à 7h16 par sarah rios

RADIO CAMARGUE
Le Nîmes Olympique s'est incliné face à l'AS Saint-Etienne (0-1), ce dimanche 29 septembre dans le cadre de la 8e journée de Ligue 1. Le second revers de rang cette semaine pour les Crocos après le derby perdu face à Montpellier ce mercredi (0-1). Saint-Étienne s'est offert un léger répit en s'imposant à Nîmes (1-0), après six matches sans victoire, dimanche pour la 8e journée de Ligue 1, avant un programme chargé. Sauvés par un but de Mathieu Debuchy (68e), il reste aux Verts à partir à la chasse au Loup de Wolfsburg, jeudi en Ligue Europa, et au Lyon, dimanche prochain pour le derby, mais au moins ont-ils quitté la dernière place du championnat. Ghislain Printant sera-t-il encore l'entraîneur stéphanois pour ces parties de chasse? Les bruits courent du retour de Jean-Louis Gasset ou de l'arrivée de Claude Puel, mais au moins le technicien a retrouvé le chemin de la victoire, égaré depuis la première journée à Dijon (2-1). Nîmes (15e) s'est encore incliné contre un "Pailladin", Printant, après avoir le derby à Montpellier (1-0) mercredi, et n'a marqué qu'un seul but en septembre. Saint-Étienne a donc enrayé sa chute, mais il a souffert pour tuer le "Croco" dans sa semaine cynégétique. Fébrile en défense, privée de ballons, l'ASSE n'a pas tardé à être bousculée. Il a fallu la main ferme de Jessy Moulin, qui remplaçait Stéphane Ruffier, blessé, pour détourner un coup-franc de Zinédine Ferhat pour la tête de Renaud Ripart (11e). Les Verts ont encore connu des frissons sur une reprise du pied droit au ras du poteau de l'attaquant nîmois (15e), mais surtout sur une nouvelle tête de Ripart, servi par Romain Philippoteaux, repoussée grâce à un arrêt réflexe avec sa jambe droite de Jessy Moulin (18e). Saint-Étienne a continué à être bousculé et lorsque son impeccable gardien semblait battu, la tête de Lamine Fomba (35e) s'est écrasé sur son montant gauche ! Incapable de couper le rythme de Nîmois tranchants, battu dans les duels et dans la combativité, Saint-Étienne a subi et n'a pu compter à son actif qu'une reprise d'Arnaud Nordin (35e), seule frappe cadrée avant la pause, repoussée du poing par Paul Bernardoni. Bien trop peu pour des Verts jusque-là trop tendres, sans Yohan Cabaye (genou) resté au vestiaire à la pause, mais bien aidés par l'inefficacité offensive récurrente des Nîmois. Nîmes va du reste la régler au prix fort. Saint-Étienne a pourtant continué à subir et Jessy Moulin à faire le job sur un contre mal négocié par Zinédine Fehrat (51e), mais a quand même réussi à se donner un peu d'air. Sur une frappe enroulée de Denis Bouanga (48e), mais surtout avec une volée de Mathieu Debuchy (60e). Et puis, sur un corner de Romain Hamouma, Debuchy (69e) a réussi à placer sa tête hors de portée de Bernardoni. Nerveux, les Verts ont perdu Romain Hamouma, exclu pour un deuxième carton jaune (75e), mais Nîmes n'a pas pu profiter de sa supériorité numérique. Saint-Étienne a même failli doubler la mise sur un contre de Charles Abi mal conclu par le milieu de terrain Zaydou Youssouf (51e). Pour Saint-Etienne, la victoire suffit, avant Wolfsburg et surtout Lyon, actuellement tout autant en crise que les Verts mais qui n'a pas connu de sursaut. Source: Midilibre.fr