[FOOTBALL]: Dijon-OM : prise de tête en défense.

23 septembre 2019 à 7h58 par Patrick MONROE

RADIO CAMARGUE

Orphelin depuis le nul contre Montpellier (1-1) de Boubacar Kamara, suspendu pour au moins deux matches, et d'Alvaro Gonzalez, touché au péroné et absent cinq semaines, André Villas-Boas va devoir bricoler une défense centrale dès demain, à Dijon (19h), pour le compte de la 7e journée de Ligue 1. Et même pour la prochaine, face à Rennes au Vélodrome, dimanche soir (21h). Il en saura plus mercredi soir, la commission de discipline de la LFP étudiant le cas Kamara (ainsi que celui de Payet) à cette occasion.

L'entraîneur de l'OM devait s'attendre à devoir sortir la caisse à outils avec un effectif bancal à souhait, mais sans doute pas si tôt dans la saison. Il devra pourtant s'y employer, et sans pouvoir militer pour un retour au terrain de Ricardo Carvalho, son adjoint retraité depuis l'an dernier, ni pousser pour une pige de l'ambassadeur du club Basile Boli. Pour l'heure, la tendance plaide plutôt pour une paire formée par Duje Caleta Car et Hiroki Sakai. Une aubaine pour le Croate, qui a perdu sa place au profit de l'Espagnol après la défaite en ouverture contre Reims (0-2) et s'est retrouvé cantonné au banc de touche, mais un choix par défaut pour le Japonais. Forfait à Monaco et contre Montpellier à cause d'une douleur au mollet gauche, l'international nippon devrait en effet retrouver le onze de départ olympien chez la lanterne rouge en Bourgogne. Mais dans un rôle inédit, celui d'axial droit dans une défense à quatre, comme l'a laissé entendre "AVB" samedi.

Déjà utilisé par Rudi Garcia dans l'axe gauche d'une arrière-garde à trois éléments contre Amiens (1-3) et à deux reprises dans l'axe droit lors de la double confrontation en Ligue Europa contre Leipzig (1-0, 5-2), le natif de Kashiwa, qui a aussi disputé 45 minutes en juillet contre DC United (1-8) dans ce rôle, n'a en revanche jamais été testé dans un quatuor défensif.

[SOURCE / LA PROVENCE]