[ SOCIÉTÉ ]: Arcelormittal Méditerranée plus éco-responsable

Et si le titre avait tendance à faire sourire, il n'en est pas moins réel. ArcelorMittal Méditerranée a annoncé ce mercredi 25 mai 2022, avoir été la 1ère entité française du groupe à être certifiée ResponsibleSteel.

30 mai 2022 à 15h50 par Valentine Seraphin

[ SOCIÉTÉ ]: Arcelormittal Méditerranée plus éco-responsable

En effet c'est au sein du site de l'Audience que Bruno Ribo, Directeur Général d'ArcelorMittal Méditerranée, qui regroupe les sites de Fos-sur-Mer et St Chély d'Apcher, a eu le plaisir de faire parler de son géant d'acier pour de nobles causes. Depuis des décennies, le N°1 de la sidérurgie travaille sa conjugaison entre économie et écologie, un défi de taille quand l'on sait que plus de 69 millions de tonnes d'acier brut et près de 51 millions de minerai de fer ont été produits aux quatre coins du globe en 2021, faisant de lui le matériau le plus utilisé au monde et que très probablement, la demande sera stable d'ici 2050. 

Alors le projet ResponsibleSteel qu'est-ce que c'est ? C'est un audit répondant à un cahier des charges strict portant sur une large gamme d'indicateurs sociaux, environnementaux et de gouvernance. Cette certification repose sur 12 principes d'une série de critères et d'exigences menée par l'AFNOR.

Cette "volonté de changement sur les 50 prochaines années" a déjà commencé et porté ses fruits à l'intérieur comme à l'extérieur de l’usine nous a rappelé Bruno Ribo. 

Alors comment ArcelorMittal s'inscrit dans ce nouveau paysage ? 

Plus de 100 millions d'euros d'investissements ont été injectés en faveur du climat, de l'environnement, de la biodiversité et du social. Concrètement ArcelorMittal Méditerranée en quelques chiffres c’est :

- le 2ème employeur du département des Bouches-du-Rhône, avec 2500 salariés et 1500 travailleurs en co-traitance procède à l'embauche de près de 200 personnes par an en CDI. (+200 de recrutements en 2021). L'entreprise s'est engagée à mener de front le combat de l'égalité des chances homme-femme, et personnes en situation de handicap pour favoriser la mixité sociale. Pour exemple, en partenariat avec les crèches du territoire, la société réserve des places pour les enfants de ses salariés. De plus, en termes de rémunération, aucun écart n'est affirmé entre les femmes et les hommes cadres. Également en accord avec l'AGEFIPH, ArcelorMittal Méditerranée abonde en faveur de l'insertion professionnelle et au maintien de l'emploi des personnes en situation de handicap. En parallèle, ArcelorMittal a tissé de nombreux liens avec les riverains et acteurs sur le secteur permettant une meilleure écoute et compréhension des doutes et attentes pour lesquels elle rend compte. Enfin, il est important de souligner que le leader de la métallurgie s'investit entre autres financièrement envers une dizaine d'associations d’insertion sociale, d’égalité des chances et d’éducation. 

-25% d'émission de CO2 dans le monde et -35% en Europe d'ici 2030, jusqu'à une neutralité totale de carbone en 2050. Afin d'atteindre cet objectif de décarbonisation, ArcelorMittal multiplie les innovations sur son site avec notamment l'installation d'un projet de circularité de l'acier qui permettra à terme de remplacer ses matières premières par de l'acier recyclé et prévoit de remplacer un de ses hauts-fourneaux par un four à arc électrique d'ici 2027. Un projet soutenu par l'Etat. A ce sujet, la phase 1 du projet sera en test cet été avec ambition la réduction des poussières en agglomération. Pour l’environnement, la phase 1 du projet de réduction des poussières de l’unité d’agglomération sera en test cet été.

 

- 20 millions d’euros investis dans un projet innovant de filtre à poussière visant à réduire celles-ci de 40%. En outre, ces 12 dernières années au cours desquelles les émissions du site avaient déjà fortement été réduites. En outre de cette installation de 20 000m², un nouveau stockage de gaz de haut-fourneau et la mise en service d’une nouvelle enfourneuse à la Cokerie.

- 400 hectares de zone naturelle préservée d’activité économique depuis 1970. Cette réserve naturelle abrite 3 écosystèmes rares, protégées par un collectif composé de chasseurs, pécheurs, manadiers et scientifiques, ECOMED, avec 3 grandes orientations : conservation, recherche scientifique et communication. De même sur le site de St Chély d’Apcher, où sont installées 2 centrales hydro-électriques fabriquent l’électricité nécessaire à son fonctionnement. Cette solution verte et non polluante s’associe à des procédures respectées afin d’assurer consommation d’eau et équilibre naturel sans que les barrages n’impactent les écosystèmes. 

ArcelorMittal Méditerranée n’a pas fini de chasser ses vieux fantômes et devra faire face aux nouveaux enjeux économiques et défis écologiques du futur, pour rester compétitif sur le marché de l’industrie métallurgique. Un long voyage semé d’embuches pour ce mégalodon qui se dit « prêt à montrer la voie aux autres industriels pour les enjeux sociétaux et fier d’être précurseur dasn cette optique ». Bruno Ribo 





Propos recueillis par Sarah Rios

[RADIO CAMARGUE]