[TRANSPORT - NIMES]: Les réseaux de bus se mettent à l’heure des embouteillages.

25 septembre 2019 à 11h44 par Patrick MONROE

RADIO CAMARGUE
Les travaux routiers de cette rentrée (giratoire route d’Arles, ligne T2…) mettent sur les nerfs automobilistes et chauffeurs.

Chaque matin, depuis la rentrée, le même refrain s’impose avec de longues files de véhicules le long du boulevard périphérique nîmois et aux entrées de la ville.

Au moment où l’on parle de réchauffement climatique, de mobilisation citoyenne jusqu’au sommet des Nations Unies, la saturation de ce trafic laisse songeur.

Il impacte les automobilistes et fortement les cars scolaires, les bus des réseaux de l’Agglo, avec leurs milliers de passagers stressés par les retards, ce que ne nie pas Emmanuelle Tibéri, directrice marketing de Tango, du groupe Transdev, délégataire de service public des transports pour l’Agglo : "Je ne vous cache pas que nous avons reçu des appels et courriers de clients mécontents pour des retards depuis la rentrée."

[SOURCE / MIDI LIBRE]