[TRADITION]: Rodilhan : 400 militants Anticorrida, un village en état de siège.

28 octobre 2019 à 9h54 par Patrick MONROE

RADIO CAMARGUE
Près de 400 militants anticorridas ont manifesté en marge du festival taurin Toros y Caridad, ce dimanche à Rodilhan. Ils ont été contenu à l'extérieur du village par un imposant dispositif de sécurité.

Les années se suivent et se ressemblent. Ce dimanche, en marge du festival taurin Toros y Caridad (lire ci-dessous), qui vivait sa 10e édition, le village de Rodilhan a, une nouvelle fois, vécu une journée coupée du monde.

Dès le petit matin, en prévision d’une manifestation anticorrida devenue rituelle, un périmètre hermétique de sécurité a été mis en place : un seul point d’accès, impossible à franchir sans un billet pour les arènes (ils sont 600 spectateurs à avoir assisté à la course de l'après-midi), après un rigoureux contrôle d’identité et une fouille de tous les véhicules. Quelque 200 gendarmes, dont la moitié d’escadrons mobiles d’Antibes et de Lodève, étaient dépêchés sur place.

[SOURCE / MIDI LIBRE ]