Actualités régionales

[ SANTE - CARRY LE ROUET ] Coronavirus : à Carry, fin de confinement prévue vendredi

10 février 2020 à 10h52 Par sarah rios

Les premiers rapatriés français de Wuhan pourront bientôt quitter le centre de vacances

Les premiers rapatriés de Wuhan, arrivés le 31 janvier de Chine et placés en quarantaine à Carry-le-Rouet, verront leur période de confinement prendre fin comme prévu vendredi dans la matinée, leur a annoncé hier la Sécurité civile.

"Cette annonce a été accueillie par des applaudissements", a précisé un journaliste de l'Agence sur place, qui fait partie des quelque 180 ressortissants, en majorité français, placés en quarantaine pour 14 jours dans ce centre de vacances de la Côte bleue, à une trentaine de kilomètres à l'ouest de Marseille.

Resteront par contre encore en quarantaine à Carry-le-Rouet, et ce jusqu'au 16 février, les quelque 40 personnes arrivées de Wuhan dans un second avion, le dimanche 2 février.

La période de confinement se poursuivra également pour les quelque 80 personnes, dont une vingtaine de Français, arrivées elles aussi à Istres par le vol du 2 février et placées en quarantaine dans les locaux de l'École nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers (Ensosp) d'Aix-en-Provence, dans le quartier des Milles.

38 autres ressortissants français devraient être rapatriés aujourd'hui de Wuhan, le coeur de l'épidémie de coronavirus, en Chine, dans un vol organisé par "les autorités britanniques", a annoncé vendredi la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Ils seront eux aussi placés en confinement pendant 14 jours, dans les locaux de l'Ensosp d'Aix-en-Provence.

Cinq nouveaux cas en France

Hier, cinq nouveaux malades du coronavirus (11 en tout) apparu en Asie ont été repérés et hospitalisés sans signe de gravité en France, des Britanniques ayant côtoyé fin janvier dans un chalet de Haute-Savoie un compatriote de retour de Singapour. Ces cas représentent un "cluster", c'est-à-dire un regroupement de plusieurs cas autour d'un "cas initial", un ressortissant britannique revenant de Singapour et ayant séjourné quelques jours à partir du 24 janvier à Contamines-Montjoie en Haute-Savoie, a annoncé hier la ministre de la Santé. Ces cinq personnes positives au nouveau coronavirus - quatre adultes et un enfant - mais aussi d'autres "contacts proches" de ce Britannique, "soit 11 personnes au total, toutes de nationalité britannique", qui résidaient dans le même chalet, ont été hospitalisées dans la nuit de vendredi à samedi à Lyon, Saint-Étienne et Grenoble, selon la ministre. [ ... ] 

Retrouvez l'article complet ICI

Source: laprovence.fr