[ PATRIMOINE - NIMES ] Fouilles sous les arènes de Nîmes : quels sont les objectifs de ces recherches ?

5 décembre 2019 à 14h35 par sarah rios

RADIO CAMARGUE

Dans une aile de la salle cruciforme, Richard Pellé et son équipe ont découvert un puits aux dimensions plus importantes que prévu. Depuis fin octobre et jusqu’à mi-mars, une équipe de six archéologues tente de percer certains mystères du monument antique.

Depuis fin octobre, une nouvelle campagne de fouilles est en cours dans la fameuse salle cruciforme, sous la piste des arènes. Les objectifs de ces recherches ? Tenter de connaître les différentes phases d’utilisation des lieux. Et mieux appréhender la question des eaux de pluie en sous-sol du monument. Sur ce point, avec la météo de ces dernières semaines, les archéologues sont servis !

"Oui, les conditions sont difficiles, regrette Richard Pellé, qui dirige le chantier pour l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap). Dès la première semaine, la salle a été inondée… La nappe phréatique est très proche, l’eau peut monter de plus de trois mètres en trois heures. Et redescendre aussi vite…"

La question de l’eau

Par la trappe ouverte au centre de la piste, un engin de levage doit ainsi descendre ou remonter la petite pelle mécanique des chercheurs au rythme des intempéries. Pas idéal pour progresser. "Mais ce qui est intéressant, c’est de constater que les problématiques historiques et actuelles se répondent, constate Jean-Yves Breuil, qui avait piloté les colossales fouilles de l’avenue Jean-Jaurès. De voir comment les Romains ont réussi à résoudre le problème de l’eau... Ou pas."

Retrouvez l'article complet sur https://www.midilibre.fr/2019/12/05/fouilles-sous-les-arenes-de-nimes-quels-sont-les-objectifs-de-ces-recherches,8582745.php

Source: Midilibre.fr/ Mikael Anisset