Actualités régionales

[ PATRIMOINE - BAUX DE PROVENCE ] Pays d'Arles : les Baux sont classés "site patrimonial remarquable"

08 août 2019 à 10h57 Par sarah rios
Cela permet de renforcer la protection du patrimoine urbain et paysager du village. Dès la porte de l'hôtel de Manville franchie, où siègent les principaux services municipaux, nul ne peut échapper au doux parfum du passé. Impression qui se confirme lors de la montée de l'escalier étroit qui mène au premier étage dans la salle d'honneur, majestueuse à souhait, avec notamment sa grande cheminée. Dans la même veine, le bureau dans lequel le premier magistrat a l'habitude de recevoir, recèle nombre de meubles et objets précieux sans compter les peintures de maîtres (Buffet, Serra, Jouenne et Quilici). Aux Baux, la culture n'est jamais très loin. Ce jour-là le maire, Michel Fenard montre sa satisfaction. Sur sa table, posé en évidence, un document émanant du ministère de la Culture. À la lecture de l'arrêté officiel ministériel du 5 juillet 2019, on en comprend vite toute l'importance. Surtout si l'on s'attarde sur un paragraphe particulièrement explicite : "Considérant que, par ses qualités patrimoniales, la conservation, la restauration, la réhabilitation et la mise en valeur de l'ensemble formé par le village des Baux-de-Provence et les espaces paysagers majeurs qui en forment l'écrin présentent un intérêt public au point de vue historique, architectural, archéologique, artistique et paysage, la commune est classée, au titre des sites patrimoniaux remarquables (SPR)". "La préservation du patrimoine demande certaines exigences" "Cette distinction, explique le maire, est l'aboutissement de différentes enquêtes et avis favorables de la Commission nationale du patrimoine et de l'architecture, du commissaire enquêteur ainsi que de la décision du ministre chargé de la Culture. En héritant de ce label très convoité, notre village sera davantage protégé. Il l'était déjà grâce à un statut particulier avec des règles strictes. Dorénavant, l'engagement des collectivités territoriales et de l'État s'y ajoute dès son classement. Je ne dirais pas qu'il y aura un peu plus de contraintes mais au contraire bien des avantages. La préservation du patrimoine demande certaines exigences.". Plus de 800 sites patrimoniaux remarquables ont ainsi été créés depuis le 8 juillet 2016 pour clarifier la protection en faveur du patrimoine urbain et paysager. Ils se substituent aux secteurs sauvegardés, aux ZPPAUP (zones de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager) et aux AVAP (aires de mise en valeur de l'architecture et du patrimoine). D'ailleurs un document d'urbanisme consultable en mairie ou sur son site, fixe les règles d'aménagement et d'utilisation des sols pour répondre aux besoins d'habitat, d'équipements publics, d'activités économiques, commerciales, touristiques ou culturelles. Source: LAPROVENCE.fr