Actualités régionales

[ MANIFESTATION - REGION ] Les douaniers vont manifester devant leur direction régionale à Marseille

07 mai 2019 à 09h17 Par sarah rios

Aujourd'hui, les douaniers de l'ensemble de la région et de ses unités (Arles-Avignon, Aix-en-Provence, Fréjus et Gap) manifesteront devant la direction régionale à Marseille.

À la veille du Brexit, qui "n'a pas été anticipé" selon les agents, les douaniers vont déposer leurs sommiers contentieux (un registre dans lequel les unités annotent l'ensemble des affaires douanières qu'elles ont réalisées) signifiant ainsi qu'ils cessent tout contrôle. Un signe fort. D'autant que leurs collègues de Nice et Marseille, mais aussi de la Corse, les ont déjà précédés.

Depuis plusieurs mois, le malaise est palpable dans la profession. La direction générale des Douanes a sollicité l'ensemble des agents pour renforcer les brigades de Calaisie afin de multiplier les contrôles aux frontières. "La situation est ubuesque, nous sommes déjà en sous-effectif dans le Sud, mais qu'à cela ne tienne les agents sont détachés de 2 à 5 mois et payés en frais de déplacements", souligne Nicolas Cersocimo, secrétaire adjoint CFDT Douane Provence...

Les revendications sont aussi nombreuses. Les douaniers réclament plus d'effectifs pour gérer la nouvelle frontière, plus de moyens pour travailler, et une revalorisation de leurs salaires et avantages (prise en charge de la partie employeur de la complémentaire santé, augmentation des heures de nuit, problèmes immobiliers, etc). À ces problèmes s'ajoute un manque de considération.

Après une grève du zèle et des contrôles renforcés systématiques dans les ports et aéroports de la région, les douaniers ont décidé de passer à l'action. Ils se retrouveront en début d'après-midi devant leur direction. "Chaque jour de nouvelles unités nous rejoignent. Cette semaine, les brigades de Dax dans les Landes et celle de Cannes nous ont rejoints. À ce jour, sur plus de 200 unités, 50% viennent de rendre leur sommier. Si nous ne sommes pas entendus par la direction, après, on déposera les armes, comme en 2002".

SOURCE: LAPROVENCE