Actualités régionales

Les syndicats gardois prêts à affronter la crise économique.

22 juin 2020 à 15h07 Par Patrick MONROE

Le personnel soignant a exprimé son ras-le-bol lors de défilés dans le Gard. D’autres salariés sont impactés par le contexte tendu.

Le 16 juin, une mobilisation sans précédent du personnel soignant a pris la forme de défilés dans le Gard notamment à Nîmes avec plus de 2 000 participants. Une colère nourrie bien avant les problèmes de gestion de la crise sanitaire du Covid-19. "On a vu que le confinement était surtout une conséquence des mesures d’austérité qui ont affaibli la structure économique du pays ", constate Georges Carbonnel (numéro 2 de Force ouvrière dans le Gard) qui se dit "très en colère face à ce constat tout comme le bureau de notre union départementale ".

"Certains ont perdu 40 % de leur rémunération"

Force ouvrière a d’ailleurs porté une attention particulière aux salariés au chômage partiel dont la plupart ont perdu "jusqu’à 40 % de leur rémunération puisqu’ils n’ont pas touché leur prime." Georges Carbonnel confirme que le service juridique de FO travaille comme jamais actuellement, très sollicité par les salariés des très petites entreprises, les secteurs du tourisme et de la restauration.

[source / Midi Libre]