Le guide pratique du déconfinement.

7 mai 2020 à 14h45 par Patrick MONROE

RADIO CAMARGUE

Attendue ou redoutée, la fin du confinement aura bien lieu lundi 11 mai, a confirmé aujourd'hui le Premier ministre. Retour sur les principales annonces.

« Le télétravail doit se poursuivre », a répété Édouard Philippe devant le Sénat. Il est « raisonnable de dire » qu'il restera massif jusqu'à l'été, a renchéri Muriel Pénicaud, la ministre du Travail. « Il y a aujourd'hui 5 millions de Français » qui télétravaillent, a-t-elle précisé.

  •        Rentrée des Classe :

329 maires d'Île-de-France, dont la maire PS de Paris Anne Hidalgo, ont écrit dimanche au président Macron pour lui demander de repousser la réouverture des écoles à une date ultérieure, dénonçant un déconfinement « à marche forcée ». Mais pour le chef de l'État, il est une « étape indispensable » afin de remettre le pays en marche, après le confinement de millions de Français pendant près de deux mois. En visite mardi dans une école de Poissy, dans les Yvelines, Emmanuel Macron a souligné que le 11 mai serait aussi « une journée de prérentrée »

  •      Les reports de charges maintenus

Au premier rang des mesures d'urgence prolongées, les reports de charges seront maintenus jusqu'à fin mai. Le Premier ministre a par ailleurs indiqué être prêt « à convertir ces reports en exonérations définitives, non seulement pour les entreprises du secteur de la restauration et du tourisme, mais aussi pour toutes les TPE ayant fait l'objet de mesures de fermeture »

  •      Masques pour tous

Pour accompagner le déconfinement qui doit débuter lundi, « l'objectif est que chaque Français ait accès à un masque, soit par la distribution commerciale, soit par les collectivités, soit par l'État », a déclaré le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner mercredi. 

  •      Adaptation du chômage partiel

Autre volet du soutien aux entreprises, le dispositif d'activité partielle « restera en vigueur jusqu'au 1er juin et sera adapté », déclarait lundi 4 mai le Premier ministre, confirmant des annonces de Bercy en début de semaine.

  •        Des vacances en demi-teinte

« Il est trop tôt pour dire si on pourra avoir des vacances » cet été, « on le saura début juin », a déclaré le chef de l'État Emmanuel Macron mardi, en mentionnant notamment les déplacements hors de France. « On va limiter les grands déplacements internationaux, même pendant les vacances d'été.

  • Brigade sanitaire, objectif décontamination

À partir du 11 mai, chaque département devrait disposer d'une « brigade sanitaire » chargée d'identifier les personnes atteintes par le coronavirus et d'éviter l'apparition de nouveaux foyers d'infection. Les brigades seront composées principalement de salariés de l'Assurance maladie.

[source / le point]