Actualités régionales

[ INFO - NÎMES ] La CPAM victime d’une affaire d’escroquerie.

21 décembre 2018 à 10h12 Par sarah rios

Un infirmier nîmois était jugé pour des surfacturations et comparaissait devant le tribunal correctionnel lequel a rendu hier après-midi son délibéré.
Entre 2010 et 2013 il avait surfacturé des actes pour plusieurs dizaines de milliers d’euros ce qui lui avait valu une plainte de la CPAM.
Il a écopé de 12 mois de prison avec sursis et 20 000 euros d’amende, son épouse 9 mois avec sursis et 10 000 euros d’amende.
Le couple est condamné solidairement à verser 179 874 euros à la CPAM du Gard.