[FOOTBALL]: Violence dans les stades : le fossé se creuse entre supporters et instances sportives.

18 septembre 2019 à 14h05 par Patrick MONROE

RADIO CAMARGUE
Des supporters nîmois sans doute interdits de déplacement pour le derby à La Mosson, mercredi prochain, une lutte contre les banderoles homophobes qui enflamme les stades : les instances sportives ne parviennent toujours pas à gérer ces supporters purs et durs.

Ce n’est plus une fracture, c’est un gouffre, un océan d’incompréhensions qui sépare aujourd’hui les supporters des hautes instances du football français. Les raisons de ce désamour remontent à la nuit des temps, en particulier la déprogrammation des matches du samedi soir, au profit d’horaires et de jours censés satisfaire les audiences du diffuseur.

"Le fric avant les supporters", c’est sous cette bannière que se sont drapés les ultras français pour défier la LFP, dont ils boycottent la Coupe de la Ligue. Depuis, personne n’a mis d’eau dans son vin. À l’interdiction des fumigènes ont répondu des rixes parfois violentes entre fans adverses.

[SOURCE / MIDI LIBRE]