Actualité sportive

[FOOTBALL]: Mercato OM : Jacques-Henri Eyraud parle d'une "fin de cycle", des "départs" envisagés d'ici quelques mois.

27 mars 2019 à 11h57 Par Patrick MONROE

Le boss a parlé. Dans une longue interview accordée à nos confrères du Dauphiné Libéré, Jacques-Henri Eyraud a balayé tous les sujets brûlants. La fin de saison, la course à la Ligue des champions, les supporters et, surtout, les finances du club. Et le président olympien l'affirme sans détour : "On arrivera probablement au bout d’un cycle dans quelques mois où il y aura des départs".

Et aussi OM : trois Olympiens parmi les sportifs français les mieux payés au monde

Payet & co, out ?

Face à ces propos forts, forcément, l'envie d'en savoir plus sur les grandes manœuvres à venir est bien là. Mais ne comptez pas sur JHE pour en dire plus. "Je ne fais pas de commentaire sur le mercato qui vient. On n’en est pas là du tout. Restons concentrés sur la fin de saison et on verra ce qui se passera l’été prochain." Pourtant, même si l'OM est encore dans la lutte pour le podium et peut toujours croire en une fin heureuse, les nombreuses turbulences qui ont frappé la maison bleue et blanche sont loin d'être oubliées. Et nul doute que les pistes de réflexion sont déjà lancées, à commencer par un lifting de l'effectif.

En fin de contrat en juin prochain, Rolando pourrait sans doute dire au revoir à Marseille. Le natif du Cap Vert n'a d'ailleurs pas hésité à lancer quelques idées pour la suite de sa vie de footballeur. "J'ai envie de découvrir quelque chose de différent avant de terminer ma carrière. Un championnat où je peux prendre un peu de plaisir. Tout est ouvert, l'Asie ou même les États-Unis", a-t-il lâché au média portugais Tribuna Expresso. Les interrogations autour de Dimitri Payet, Adil Rami ou encore Luiz Gustavo sont également nombreuses, surtout depuis que ces trois gros salaires sont cantonnés au banc de touche depuis plusieurs matches. Quant à Mario Balotelli, recruté pour six mois, rien n'est encore acté pour que l'attaquant italien reste sur la Canebière, même si le principal intéressé se sent comme un poisson dans l'eau à Marseille.

Et aussi Mercato : Rolando explique pourquoi il est venu à l'OM en 2015

"Garcia est un coach qui a des objectifs, il le sait"

Si l'incertitude règne quant au futur visage de l'effectif, celle autour de Rudi Garcia semble quasi-inexistante. Il ne faut certes jamais dire "jamais", surtout dans le monde impitoyable du ballon, mais JHE a toujours défendu son entraîneur et montré qu'il comptait sur lui... même si sa dernière déclaration à son sujet peut-être aussi interprété comme un petit coup de pression.

"Si on veut atteindre un jour l’excellence, il ne faut pas céder à la fièvre et aux crises, aussi profondes soient-elles. De mon point de vue, ce qui a entaché l’histoire de ce club, ces vingt dernières années, c’est cette instabilité chronique. Les entraîneurs se suivaient à la tête du club à un rythme effréné (…) Je suis heureux de voir que les choses se sont redressées, même si nous ne sommes absolument pas là où nous devrions être (...) C’est un coach qui a des objectifs. Il le sait", a ainsi déclaré le président du club, qui prend quand même le soin d'ajouter : "Il y a beaucoup de pression à l’OM, ça a toujours été le cas."

La pression, nul doute que Jacques-Henri Eyraud l'aura l'été prochain. Car cela fait un peu plus de deux ans que le Champions Project a été lancé. Et cette saison, l'OM a plus régressé que progressé. Triste constat, pour le moment.

[SOURCE / LA PROVENCE]