[ ECONOMIE - FRANCE ] Soldes : les touristes dans le viseur des commerçants

15 juillet 2020 à 7h07 par sarah rios

RADIO CAMARGUE

La période de remises démarre ce matin. Un espoir pour restaurer les trésoreries

Pas de jour férié qui tienne pour les commerçants. Hier, aux quatre coins de la région (ici, le centre de Marseille), derrière les portes souvent fermées, gérants et vendeurs s'activaient à étiqueter les articles. Les pancartes "soldes", elles, n'ont fleuri que ce matin, la loi interdisant de les poser en avance.

Trois, deux, un, partez ! Le top départ des soldes d'été a été lancé ce matin. Repoussée pour permettre aux commerçants de ne pas brader leurs stocks en sortie de confinement, la période des remises durera jusqu'au 11 août prochain, soit quatre semaines, une durée raccourcie par la loi Pacte en 2019. En Provence-Alpes-Côte d'Azur comme ailleurs, hier, l'heure était à l'étiquetage, à la préparation des vitrines, même si les commerçants avaient interdiction d'afficher la mention "soldes" avant ce matin. Et si les dates ont généré des réactions mitigées - certains gérants de boutiques auraient voulu les retarder à la fin de l'été - tous se sont mis en ordre de bataille, avec l'espoir de rattraper un peu du chiffre mis à mal par la crise sanitaire.

"Les commerçants comptent beaucoup sur ça pour augmenter leur trésorerie et les flux dans le commerce, confirmait hier Audrey Lucchinacci, présidente de la Fédération des commerces des Bouches-du-Rhône. Les gens en vacances vont avoir le plaisir de profiter des soldes, ce sera une occasion de balade. Nous avons la chance d'être dans une zone estivale, les gens restent en France et Marseille est une destination de vacances. Les touristes sont au rendez-vous et les commerçants sont pleins de ressource pour accueillir de manière très professionnelle."

"La clientèle locale est hyperimportante également, c'est notre socle"

Miser sur les touristes, Richard Hemin, le nouveau président de la Fédération des commerçants et artisans d'Avignon, y pense aussi. Mais pas seulement. "La clientèle locale est hyperimportante également, c'est notre socle. Elle a pris de bonnes habitudes pendant le confinement, notamment celle de se rendre à pied dans le centre-ville, nous espérons qu'elle la gardera", précise le porte-parole vauclusien. [ ... ]

Retrouvez l'article complet ICI

Source: laprovence.com/Marguerite Degez