Actualités régionales

[ ECONOMIE - CHATEAURENARD ] les multiples ambitions du Grand Marché de Provence

21 juillet 2020 à 09h42 Par sarah rios

La volonté est de faire de ce projet le "futur moteur économique régional"

Le dossier du Grand marché de Provence avance à grands pas, comme cela a pu être démontré lors de son assemblée générale, jeudi au Min, sous la présidence de Jérémie Becciu (lire ci-dessous) et en présence de nombreux opérateurs des différents métiers des filières agricoles et agroalimentaires investis dans le redéploiement du Min ainsi que des institutionnels et des partenaires sociaux.

Aux côtés du conseil d'administration du cluster remanié, renommé Actium et présidé désormais par Stéphane Gori, de Marcel Martel (maire et président du Min), Gilles Bertrand (directeur développement économique GMP) a dévoilé dans le détail le plan d'actions 2020 qui va permettre d'asseoir durablement l'activité économique du territoire, ainsi que son mode de fonctionnement. "Nos objectifs sont précis, la vision de notre territoire concrète. Un territoire de qualité, source d'emploi, inscrit dans le développement durable, qui se tourne vers l'avenir. Un avenir que l'on construit maintenant pour les nouvelles générations", a synthétisé le président Gori.

Les enjeux sociétaux

Autant d'ambitions pour valoriser et promouvoir les productions régionales, développer durablement l'attractivité économique du territoire, d'en faire "le futur moteur économique régional" et se mettre en capacité de répondre aux enjeux sociétaux de demain.

Parmi les objectifs, on citera la poursuite des travaux afin de faire valider une charte et un cahier des charges permettant aux producteurs engagés dans la démarche de s'identifier et de communiquer autour d'une même marque "Cultivé en Pleine Terre de Provence". Il s'agit aussi d'accompagner les entreprises dans la certification et la qualification de leur offre par des labels divers: Haute valeur environnementale, Fel partenariat, IFS Food, RSE (Responsabilité sociétale des entreprises).

Outil numérique et plateforme digitale, accompagnement des entreprises dans leur développement économique, actions pour faciliter l'offre et la demande de produits locaux (par la logistique, la centralisation de l'offre, la participation aux foires et salons, des rencontres et journées de sourcing) sont aussi au menu.

Gilles Bertrand a également précisé ce qui est réalisé pour que ce territoire soit une terre d'accueil des entreprises sur les trois pôles (Coeur de Min, logistique et transformation agro-alimentaire bio) avec entre autres des projets de création d'événements autour de thèmes transversaux (digitalisation, fiscalité, réglementation commerciale).

Autre ambition, l'emploi, afin de répondre aux multiples demandes des entreprises, en partenariat avec Pôle Emploi. "L'Actium accompagne la création de deux centres de formation d'apprentissage et Bac Pro (primeurs et logistique) sur Châteaurenard. Ouverture du premier CAP Primeur avec un module bio en septembre".

Enfin l'Actium veut être "un acteur majeur de la transition écologique... L'alternative au tout camion existe : les transports combinés rail-route. Nous accompagnerons Froid Combi au lancement du 3e train, Avignon Rungis", a-t-il conclu. [ ... ]

Retrouvez l'article complet ICI

Source: laprovence.com/Nelly Combe-Bouche