Actualités régionales

[ CULTURE - ST MARTIN DE CRAU ] Un observatoire de la culture provençale d'ici la fin d'année

15 avril 2019 à 13h21 Par sarah rios

Jean-Pierre Richard en est persuadé. Son observatoire de la langue et de la culture provençales sera quelque chose "d'extraordinaire". Depuis plusieurs années, le président du Collectif Prouvènço, qui porte le projet, met tout en oeuvre pour permettre à cet organisme culturel de voir le jour au Mas Saint-Paul, dans la commune de Cheval-Blanc.

Ce devrait être chose faite d'ici la fin de l'année. "Les travaux, qui ont commencé récemment, avancent bien. Je suis persuadé qu'on l'inaugurera avant 2020", précise Jean-Pierre Richard. Ce dernier sera un organisme culturel vivant et un outil de référence pour faire rayonner la Provence, sa langue, son territoire, sa culture et ses traditions. Le tout, en s'inscrivant dans la modernité. "L'intérieur sera résolument tourné vers le numérique. Nous voulons mettre la langue et la culture provençale au niveau du XXIe siècle", commente-t-il. Ce mas de 600 m² accueillera, entre autres, un centre de ressources, un centre de formation des animateurs associatifs de langue provençale ainsi que des artistes issus de toutes disciplines pour des résidences, des ateliers, des expositions et des conférences. Mais aussi une bibliothèque regroupant près de 10 000 livres. "Les personnes qui s'intéressent à la langue pourront venir sur place et avoir tout à portée de main", reprend Jean-Pierre Richard.

Concernant la bonne exécution des missions de l'Observatoire, en particulier celle de la transmission, de la préservation et l'enseignement et de l'étude de l'évolution de la langue provençale, un comité scientifique constitué de personnalités du milieu culturel provençal (intellectuel, académique, littéraire, artistique) veillera au grain. Tout un programme d'expositions et autres conférences est déjà défini pour les premiers mois d'ouverture.

La réhabilitation du mas Saint-Paul, d'un coût d'environ 800 000€, a été notamment financée en grande partie par la Région (environ 500 000 €), mais aussi le Département des Bouches-du-Rhône, du Vaucluse, la Fondation du patrimoine et les communes. De nombreux dons de particuliers ont également été enregistrés pour un montant de 20 000€. "Je suis un président heureux, conclut Jean-Pierre Richard, parce qu'on est arrivé à avoir des résultats. C'est un mas qui sera authentique et convivial".

Source: la provence