[ CULTURE ET TRADITION - ARLES ] une éclaircie pour la Feria du riz

10 juin 2020 à 8h13 par sarah rios

RADIO CAMARGUE
Crédit: Cyril Hiély

Les acteurs du tourisme se sont réunis, en compagnie de Jean-Baptiste Jalabert, pour évoquer les perspectives de l'été

Hôteliers, restaurateurs, représentant de l'OT... Les acteurs du tourisme se réunissent désormais chaque lundi, pour évoquer la situation de leur secteur, fortement impacté par la crise du coronavirus. Et cette semaine, ils avaient invité Jean-Baptiste Jalabert, empresa des arènes d'Arles, et donc à ce titre contributeur majeur de l'attractivité touristique de la cité. "Il y a un lien fort entre les arènes et l'activité de l'hôtellerie, nous avons chacun les mêmes problèmes", relève le torero. Et la pandémie a au moins eu le mérite de "resserrer les liens entre nous, alors qu'on avait tendance à travailler chacun dans son couloir", ajoute Jean Lavastre, président de l'Umih (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie) du Pays d'Arles.

Ensemble, ils ont pu échanger, et tenter de tracer quelques perspectives pour les semaines à venir. Des perspectives pas totalement sombres, à l'orée de cet été 2020 pas comme les autres. Car Jean-Baptiste Jalabert nourrit encore des ambitions pour la Feria du riz, prévue les 12 et 13 septembre. Alors que la feria de Pâques et les Rencontres photo, les deux premiers événements phares de la saison, ont été annulés, l'idée que le troisième puisse avoir lieu, même dans une formule repensée, donne de l'espoir à un secteur du tourisme en difficulté. En tout cas, Jean-Baptiste Jalabert veut y croire, et aller de l'avant. "Il faut avoir des projets. On veut ramener les toros aux arènes, partager notre passion autour des traditions taurines", explique l'empresa. Pour septembre, il faudra sans doute "s'adapter à la situation. Ou on sera à 10-12 000 personnes dans les arènes comme à la dernière Goyesque, ou il faudra faire une demi-arène pour respecter des distances, ou encore moins... Mais il faut relancer. Et on se projettera sur Pâques 2021 après." [ ... ] 

Retrouvez l'article complet ICI

Source: laprovence.com/Christophe Vial