[ CULTURE ET TRADITION - ARLES ] La Feria sera-t-elle maintenue ? La décision devrait (enfin) tomber aujourd'hui

11 mars 2020 à 7h59 par sarah rios

RADIO CAMARGUE

Le préfet convoque une conférence ce matin, hier un texte paraissait au JO, clair quant à l'annulation

Aucune décision "officielle", émanant de la préfecture des Bouches-du-Rhône, n'est tombée durant la journée d'hier. Pourtant ce n'est pas faute de s'être intéressé à la question, capitale pour l'économie arlésienne du début de saison. Surtout que, dès le matin, un communiqué de presse très explicite émanant de la préfecture... du Gard, invitait à le faire.

Ce dernier reprenait les grandes lignes du texte paru, le jour même, dans le Journal officiel. Ainsi, "par arrêté du 9 mars 2020 (...) le ministre des solidarités et de la santé a décidé d'interdire, sur tout le territoire national et jusqu'au 15 avril 2020, tout rassemblement mettant en présence de manière simultanée plus de 1000 personnes, même dans des espaces non clos."

Lundi, les services de l'État (sous-préfecture d'Arles et préfecture des BdR) ayant refusé de se prononcer sur une éventuelle annulation de l'événement taurin et populaire (rassemblant au moins 150 000 personnes en un week-end), on pouvait imaginer que la décision allait du coup - enfin - être formalisée.

Pas du tout. Ce n'est que ce matin, au gré d'une conférence au tempo souhaité par la préfecture, que la fumée blanche sortira.

Le texte du Journal officiel évoque aussi des exceptions dans l'application que peut faire le préfet. "Les rassemblements indispensables à la continuité de la vie de la Nation (manifestations revendicatives, concours, meetings électoraux pour les élections municipales) peuvent ainsi être maintenus à titre dérogatoire par le préfet, par des mesures réglementaires ou individuelles, sauf lorsque les circonstances locales s'y opposent." Également, "le préfet est habilité aux mêmes fins, par des mesures réglementaires ou individuelles, à interdire ou à restreindre les réunions, rassemblements ou activités de moins de 1000 personnes lorsque les circonstances locales l'exigent..." [ ... ]

Retrouvez l'article complet ICI

Source: laprovence.fr / J. Zaoui

Photo: V.F