[ CULTURE ET SPORT - ARLES ] corrida interdite aux mineurs, le sujet remis sur le tapis ?

7 juillet 2020 à 5h28 par sarah rios

RADIO CAMARGUE
Crédit: Philippe Dauphin

Une loi pour la protection des mineurs pourrait contenir cette proposition

Le débat autour de la corrida ressurgit à intervalles réguliers. Cette fois, c'est une proposition de loi sur la condition animale (PPL), déposée par sept députées de la majorité (LaREM), dont Aurore Bergé et Samantha Cazebonne, qui a remis le sujet sur le tapis. Parmi les axes principaux de cette PPL, l'encadrement de la commercialisation et de la détention d'un animal de compagnie ; le renforcement des sanctions pour la maltraitance, la négligence et l'abandon ; l'arrêt progressif des fermes à fourrures et à peau ; et enfin la lutte contre la souffrance animale dans les activités de loisirs. Ce qui fait dire à Claire Starozinski, présidente de l'Alliance anti-corrida, que cette loi visant à lutter contre la maltraitance animale inclut la corrida.

Faux, rétorque André Viard, président de l'Observatoire national des cultures taurines (ONCT). "Nous ne faisons pas partie des activités de loisirs. La corrida, c'est une pratique culturelle", avance-t-il, balayant d'un revers de main cette potentielle menace. Mais une autre pourrait poindre, dans quelques mois, toujours sur la forme d'une proposition de loi, à propos cette fois de l'interdiction d'accès aux arènes pour les mineurs. Celle-ci ne figurant pas dans ce texte sur la condition animale. "L'interdiction de l'accès aux corridas pour les moins de 16 ans, comme pour les combats de coq d'ailleurs, va être englobée dans une proposition de loi qui concernera la protection des mineurs", affirme Claire Starozinski.  [ ... }

Retrouvez l'article complet ICI

Source: laprovence.com/Christophe Vial