[ CULTURE - ARLES ] l'interdiction de la corrida aux mineurs fait toujours débat.

2 octobre 2019 à 5h58 par sarah rios

RADIO CAMARGUE
L'intervention du ministre de l'agriculture sur RMC a suscité la polémique hier. Hier, Jean-Jacques Bourdin recevait le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume dans sa matinale radio sur RMC. Un entretien à la sauce Bourdin où a notamment été abordée sans détour la question de l'impact de l'incendie de Rouen pour les agriculteurs... D'une durée d'une vingtaine de minutes, l'entretien s'est achevé avec une question du journaliste gardois concernant le bien-être animal et notamment l'interdiction des corridas aux mineurs... "Y êtes-vous favorable ?", lance l'animateur. "Ce n'est pas le sujet, les mineurs ne vont pas voir les corridas, assure Didier Guillaume, qui face à l'insistance de Jean-Jacques Bourdin va poursuivre. Ça ne me gêne pas cette proposition. Ce n'est pas ça le sujet. Je ne vais pas remettre une pièce sur la corrida, mais aujourd'hui, il y 100 000 animaux de compagnie euthanasiés tous les ans car ils ont été abandonnés par leur propriétaire et c'est ça qui m'importe plus que le reste. Et ce qui m'importe dans les annonces que le président de la République souhaite que le gouvernement fasse sur le bien-être animal, c'est tous les sujets sur lesquels nous travaillons". Quelques minutes plus tard, un message du compte Twitter de Jean-Jacques Bourdin va mettre le feu aux poudres : "Le gouvernement va interdire la corrida aux mineurs. L'annonce sera faite dans les semaines qui viennent". Une interprétation des propos du ministre qui n'a pas manqué de faire réagir à la fois les pro mais aussi les anti-corrida. "Mesure vexatoire et démagogique" pour les premiers, "demi-mesure" pour les autres qui souhaitent une interdiction totale... André Viard, président de l'Observatoire national des cultures taurines, n'hésite pas à parler de son côté de "fake news". "Il s'agit d'une fausse information destinée à alimenter une polémique stérile lancée cet été par Aurore Berger". Et d'ajouter : "C'est une journaliste qui a dit ça à l'antenne et on a mis ça dans la bouche du ministre. Je l'ai eu au téléphone trente minutes après l'émission et il m'a certifié ne pas avoir tenu ses propos. Et de toute façon lorsqu'on l'écoute c'est très clair". Pour l'Alliance anti-corrida, qui attendait la confirmation de cette information divulguée sur le compte Twitter de Jean-Jacques Bourdin, il ne s'agissait pas d'une mauvaise interprétation, mais d'une "info donnée en off" (ndlr, comprendre hors antenne). Et de commenter : "Flagrant délit de mensonge pour le ministre Didier Guillaume, qui, habitué des arènes, ne peut ignorer la présence d'enfants aux corridas. Cette tentative de tromperie est l'illustration saisissante de son mépris pour les anticorrida". Pour rappel, la porte-parole du gouvernement [ ⬦ ] Retrouvez l'intégralité de l'article sur https://www.laprovence.com/article/societe/5700747/arles-linterdiction-de-la-corrida-aux-mineurs-fait-toujours-debat.html