Actualités régionales

Arles : la CCI en appui aux entreprises dans un climat "anxiogène".

22 juin 2020 à 11h47 Par Patrick MONROE

La chambre consulaire fait le point des actions menées depuis le début de la crise du Covid-19.

Certains se demandaient peut-être à quoi pouvait servir une CCI. Maintenant, ils savent !" Stéphane Paglia, le président de la Chambre de commerce et d'industrie du Pays d'Arles, a mis en avant le travail de la chambre consulaire, à l'heure d'effectuer un large bilan chiffré de la cellule d'appui aux entreprises. Celle-ci avait été initiée par la CCI aux prémices de la crise du coronavirus, le 4 mars dernier. "Les équipes ont bossé, les besoins étaient réels, et ils ont été énormes. Je fais souvent le parallèle avec l'épisode des gilets jaunes, où notre cellule spéciale avait reçu 300 appels. Là, on a eu environ 1700 appels, et presque autant de dossiers. Il y avait une forte inquiétude des entrepreneurs, dans un climat anxiogène", relève le patron de la CCI.

"De beaux projets qui arrivent"

Limiter les dégâts pour le secteur du tourisme, voilà l'objectif de ces prochaines semaines. "50 % du tourisme en pays d'Arles, ce sont des étrangers. On espère au moins que les Européens viendront, car c'est une clientèle haut de gamme. La clientèle française est davantage familiale." D'autres secteurs d'activité ont plutôt mieux résisté à la crise, comme l'agroalimentaire ou la grande distribution. Mais globalement, "l'économie a souffert. Et c'est l'emploi qui va souffrir derrière", craint Stéphane Paglia. Voilà pourquoi le président de la CCI redoute une remontée en puissance de la cellule d'appui aux entreprises, qui restera donc en place au moins jusquà la fin de l'année. "La CCI, c'est le guichet d'entrée pour tout le monde, on est là pour aider à ce que l'économie se porte mieux", rappelle son président. Qui met en avant les atouts du pays d'Arles, qui aideront à un rebond plus rapide : "Il y a des beaux projets qui arrivent, Luma, le MIN de Châteaurenard, la réhabilitation de la Zac des Minimes à Arles, le casino. Moi, en tant que président de la CCI, j'y suis favorable !", lance-t-il. Il faudra juste que le futur maire d'Arles poursuive un projet lancé par l'actuelle majorité. Mais là, c'est une autre histoire...

[Source / La Provence]