À Arles, le marché des Lices résiste au virus.

15 mars 2020 à 16h08 par Patrick MONROE

RADIO CAMARGUE

On aurait pu croire que les rues d'Arles seraient à l'arrêt, après l'allocution du président de la République, incitant les citoyens à rester chez eux pour éviter de s'exposer au coronavirus. Mais il en fallait plus aux Arlésiens pour changer leurs habitudes. Le marché du samedi, institution à ne pas manquer sur le boulevard des Lices, a pu avoir lieu hier, presque comme si de rien n'était.

Si le Covid-19 était sur toutes les lèvres, il n'a pas effrayé les commerçants et les consommateurs qui se pressaient toujours devant les stands pour faire leurs courses. "Le foyer est fermé, on n'a plus de cours de gym, alors s'il fallait rester enfermé, on déchanterait", souffle Josette, qui malgré ses plus de 70 ans, n'a pas hésité à braver les recommandations du Président. "J'évite d'aller au cinéma, mais on ne va pas s'empêcher de vivre pendant trois mois", répond une passante, plus âgée.

Les commerçants s'organisent

De l'autre côté des stands, les commerçants prennent leurs précautions pour éviter la propagation des germes. "On a toujours utilisé du gel hydroalcoolique, puisqu'on travaille dans l'alimentaire, détaille Gilles, des "Acras de Marius". On l'utilise un peu plus souvent, et on se lave les mains en début et en fin de marché. Et on ne touche aucun aliment avec les doigts, on utilise des pinces." La peur du virus ne l'a pas empêché de venir de Montpellier pour vendre ses beignets.

[source / La Provence]

Par Manon Variol