[ CULTURE/ECONOMIE ] Le Pays d’Arles devient la capitale provençale de la Culture

22 juillet 2021 à 8h42 par sarah Rios

[ CULTURE/ECONOMIE ] Le Pays d’Arles devient la capitale provençale de la Culture

Le lieu n'avait certainement pas été choisi au hasard. C'est symboliquement au Museon Arlaten, musée d'ethnographie provençale fondé par Frédéric Mistral, que la présidente du Département Martine Vassal a officialisé la nouvelle. Dans la salle du consistoire, entourée de tous les conseillers départementaux du territoire, et de Nicole Joulia, sa vice-présidente déléguée à la Culture, la patronne du CD13 a annoncé que le pays d'Arles dans son ensemble deviendrait, en 2022, capitale provençale de la culture.

"On sait bien aujourd'hui ce que la diversité culturelle peut apporter, à la fois en richesse économique, touristique, mais aussi en épanouissement personnel pour chacun, avec un développement du lien social, a souligné Nicole Joulia. Cela avait été bien mis en évidence par les expériences des capitales européennes, qui avaient montré l'appétit, la curiosité par rapport à la culture, et la circulation possible entre les villes et les villages de nos publics. Et c'est une magnifique idée de proposer cette déclinaison en capitale provençale de la culture."

La culture, a rappelé Martine Vassal, n'est pas une compétence obligatoire pour un Département. Mais ici, elle est jugée "indispensable, parce que c'est un lien entre les générations, entre les personnes, et c'est un développement, une attractivité. C'est quelque chose qui nous fait rayonner." À l'heure où l'épidémie repart, au moment de la mise en place du pass sanitaire, qu'il fallait présenter dès hier pour pénétrer dans le Museon (lire aussi ci-contre), l'annonce de cet effort du Département pour un secteur "qui, comme le tourisme, a pris la pandémiede plein fouet", dixit Martine Vassal, permettait d'envoyer un signal clair. "Nous prenons nos responsabilités. Et je pense que faire ce geste aujourd'hui, décider que les 29 communes du Pays d'Arles puissent être toutes capitales de la culture provençale, est un geste fort pour montrer que dans ce pays d'Arles, on arrive à faire de la culture, et à la donner à l'extérieur. Malgré le pass sanitaire, quand même, on peut faire de la culture, quand même, nous allons être au côté des acteurs du monde de la culture, quand même, nous allons être au côté des communes, pour qu'elles puissent rayonner sur ce territoire, et que tout un écosystème culturel soit mis en avant. La culture, c'est un peu notre rayon de soleil, elle nous permet de nous évader, de passer ce cap un peu mieux", a jugé Martine Vassal.

"Être en partenariat"

Cette opération, elle sera "pour le pays d'Arles, qui méritait un focus particulier avec son pôle culturel et historique très important, mais aussi pour le reste du territoire, a ajouté la présidente du Département. Il y aura une offre culturelle diversifiée, cela peut être un levier pour le monde de la culture, et un catalyseur pour les communes." Après cette annonce officielle, les mois qui viennent vont consister à donner corps à la manifestation. Et pour l'heure, tout reste à construire, en termes de programmation. "Justement, l'intérêt de cette opération est d'être en partenariat dès le départ pour construire ensemble, à partir des richesses que l'on a, à la fois sur le terrain avec tous les opérateurs, et avec l'aide de tous les acteurs du Département qui vont travailler très rapidement là-dessus, dès la rentrée", a expliqué Nicole Joulia. Si des créations nouvelles ne sont pas exclues, l'idée reste de s'appuyer sur l'existant, en lui donnant un nouvel élan, "comme un élément de patrimoine intéressant qui n'est pas forcément mis en valeur. On pourra le faire de manière atypique", indique la vice-présidente déléguée à la culture. "Le concept de base, c'est de faire traverser la culture sur tout le territoire, a ajouté Martine Vassal. L'idée que l'on veut développer, c'est le aller vers. La création, ce n'est pas notre métier de base, le tout c'est de faire connaître le territoire."

Un territoire particulier, a souligné Patrick de Carolis. "Il y a, dans cette initiative, une reconnaissance flagrante d'un paysage. On a, à l'intérieur du département, une singularité, qui s'appelle le pays d'Arles, et qui rayonne par sa culture." L'année 2022 devrait permettre d'en apporter une nouvelle preuve.

Le dispositif

Le label des capitales provençales de la culture a été créé par le Département en 2017, et consiste à mettre en valeur l'action culturelle des communes. Grâce à ce dispositif, le Département aide les villes labellisées à construire, valoriser et amplifier leur offre culturelle, en apportant son soutien et son expertise pour élaborer de nouveaux projets culturels d'envergure.

Pour mémoire, en 2021, on comptabilise sept capitales provençales de la culture : Mollégès et Port-Saint-Louis-du-Rhône, sur le territoire, mais aussi Cassis, Auriol, Saint-Cannat, Sausset-les-Pins, Venelles ainsi que les 13e-14e arrondissements de Marseille.

 

[ LA PROVENCE/Christophe VIAL ]