Bons plans sorties

Pays d'Arles : statu quo pour les fêtes votives.

22 juin 2020 à 11h53 Par Patrick MONROE

Toujours dans le flou, les villages du Pays d'Arles officialiseront leur programme estival la semaine prochaine.

La situation reste vague. Les maires des communes du Pays d'Arles attendent avec impatience la prise de parole prévue par le gouvernement ce 22 juin pour savoir si, oui ou non, les fêtes votives pourront avoir lieu. La plupart essaient d'anticiper une réponse positive et de prévoir leur été tant bien que mal, après s'être résolus à annuler la majorité de leurs évènements estivaux. Il n'y aura pas de fête votive à Raphèle cette année, ni de feria, de Saint-Éloi ou de charrette pour la fête de la Madeleine à Châteaurenard, mais tout n'est pas perdu.

"On essaie de précipiter les choses alors qu'on est encore dans le flou, note la maire de Mouriès, Alice Roggiero. Il faut se montrer patients, certaines choses seront faisables dès la semaine prochaine, je suis optimiste". L'élection de la Reine du ruban et la fête du club taurin pourraient donc être organisées si leur organisation est permise.

Dans le cas contraire, cela ferait le malheur de Corentin Carpentier, ex-Président de l'Union des Jeunes de Provence et du Languedoc, qui a demandé aux maires et élus des communes de tradition taurines de "changer leur braquet" dans une lettre ouverte. "Vous devez tout mettre en oeuvre pour essayer d'organiser vos fêtes votives et ferias durant les mois qui arrivent. L'excuse du temps de préparation ne pourra être entendue alors que toutes les manades et les éleveurs sont disponibles cet été, et que les orchestres, forains et commerçants ne demandent que cela !".

En attente du préfet

Aujourd'hui, certainement un peu éclairés par les annonces concernant les loisirs et les sports collectifs mises en lumière hier matin, les maires sont à l'affût de la réponse du préfet. Il a dernièrement recensé tous les évènements potentiellement faisables cet été pour chaque commune. Il validera, de façon globale ou au cas pas cas, leur tenue ou non. "On attend sa réponse avec impatience, mais on ne reste pas sans rien faire, explique Gérard Garnier, maire de Fontvieille. Nous nous sommes réunis avec les comités pour établir un pré-programme au cas où la réponse est positive. Il faut qu'on anticipe les annonces gouvernementales pour ne pas être pris de court. Nous sommes déjà à la mi-juin donc c'est une situation complexe mais on espère tous qu'on pourra faire la fête".

Même son de cloche à Châteaurenard où, à défaut d'organiser le passage de la charrette pour la fête de la Madeleine, on espère au moins organiser la fête foraine le premier dimanche d'août, en suivant les protocoles sanitaires actuellement en vigueur. "C'est frustrant de devoir imaginer les choses comme ça, mais on a des commerçants qui ont besoin de travailler et de se relancer", souligne le maire Marcel Martel, qui entend maintenir les fêtes de septembre, comme le trophée des maraîchers ou la fête de la Crau. À Eyragues, l'impatience règne, à un peu plus d'une semaine de la Saint-Éloi, censée se fêter dimanche prochain. Tout est déjà prévu, seul manque le feu vert du préfet. "On s'est organisé comme si ça devait se faire, on veut que ça se mette en place. Les forains sont prêts et comptent sur nous, partage le maire Max Gilles. Le plus complexe, c'est que chacun devra assumer ses responsabilités, parce que j'imagine mal les gens faire la fête avec des masques sur le visage et en respectant les distances de sécurité". D'autres ont finalement opté pour un report des festivités, comme à Port-Saint-Louis où les Mercredis du port se feront au mois d'août et où rien ne sera organisé avant le 15 juillet. Les Saintes-Maries ont également décalé leur feria du cheval en août au lieu de juillet, même si le village a dû annuler la Festo Vierginenco et ménager son calendrier estival, qui n'est pas à l'abri de changer de nouveau après les annonces du 22 juin. L'été devrait être plus calme que d'habitude... sauf revirement de situation.

[source / La Provence]

Par J.R.M. et M.V.