[ BON PLAN SORTIE - ARLES ] "Si j'étais gladiateur", une expo ludique et interactive

6 août 2020 à 7h16 par sarah RIOS

RADIO CAMARGUE
Crédit: Olivier Lemierre

À partir du 22 août le musée propose une aventure dans l'univers de la gladiature

Le Musée départemental de l'Arles antique ne cache pas son attention particulière envers les enfants et les familles. Il reçoit d'ailleurs chaque année des milliers de scolaires qui découvrent les "trésors" trouvés à Arles et dans les environs lors de campagnes de fouilles. Cet été à partir du 22 août, et jusqu'au 3 janvier 2021, le Musée bleu propose au public de se mettre dans la peau d'un gladiateur, en se basant sur tout ce que l'on a pu découvrir en archéologie expérimentale.

"Si j'étais gladiateur ou gladiatrice !" se veut une exposition ludique et instructive pour comprendre tout l'univers de ces hommes de légende, des sportifs professionnels de haut niveau adulés par le public comme nos grandes stars de football aujourd'hui. "Il s'agissait parfois d'esclaves, mais aussi d'hommes libres qui allaient d'arènes en arènes démontrer leur talent, et offrir du grand spectacle. Contrairement à la légende véhiculée par les Péplum la mise à mort n'était pas obligatoire, elle était plutôt rare, et le pouce vers le bas pour l'ordonner n'existe pas" indique la responsable de la médiation, Marie Vachin.

Cette exposition a été conçue par Brice Lopez, de la société Acta, qui organise les combats de gladiateurs dans les arènes d'Arles. Les visiteurs sont invités tout d'abord à entrer dans une école de gladiature, à choisir un personnage, un nom et à prêter serment. Puis dans le vestiaire sont à disposition les différentes panoplies que l'on peut manipuler pour comprendre comment elles sont adaptées à chaque technique de combat. Un autre espace découverte comprend l'aire d'entraînement. Cinq pali (poteau en bois) permettent d'expérimenter les différents gestes de combat en lien avec des vidéos de démonstration. Puis vient le moment du spectacle dans l'amphithéâtre. Le sixième espace propose de poursuivre le parcours en passant dans une rue marchande, avant de découvrir le destin du personnage choisi. Enfin, le public pourra appréhender les méthodes de recherches qui permettent aujourd'hui de retrouver les gestes de combat des gladiateurs. [ ... ]

Retrouvez l'article complet ICI

Source: laprovence.com/Olivier Lemierre